Plus de 3’000 assurés subsidiés profitent d’un accord entre Ofac et le canton de Vaud

En décembre 2015, Ofac signait un accord unique en Suisse avec le canton de Vaud destiné à améliorer l’accès aux médicaments pour certaines catégories d’assurés en tiers garant bénéficiant d’un subside du canton.

Après un peu plus d’une année d’activité, le bilan est plus que réjouissant aussi bien du côté d’Ofac que du Département de la santé et de l’action sociale vaudois dirigé par M. Pierre-Yves Maillard. En effet, plus de 3’000 assurés subsidiés profitent aujourd’hui de ce service dans le canton, et ce chiffre ne cesse d’augmenter.

Cet accord prévoit que l’assuré TG subsidié, lors de son passage en pharmacie, remette au pharmacien un formulaire de cession de créances spécial créé par l’administration vaudoise. Le pharmacien complète ce document comme une cession de créances ordinaire. La facture à la caisse TG sera ensuite établie, comme d’habitude, par Ofac, qui adressera pour règlement les frais de participation à charge de l’assuré directement à l’autorité compétente, responsable du dossier social du patient.

Cet accord n’a fait que des gagnants depuis son entrée en vigueur. D’une part, les patients les plus fragilisés, qui accèdent ainsi plus facilement à leur traitement médicamenteux, et d’autre part les pharmaciens, qui ont la garantie du remboursement des ordonnances. Le canton de Vaud, quant à lui, joue son rôle de garant du bon fonctionnement des soins, avec en plus un potentiel d’économie à la clé.

Il faut dire que l’enjeu est important ! Pour la seule année 2016, le canton de Vaud a déboursé plus de 530 millions de francs pour plus de 200’000 bénéficiaires de subventions en assurance maladie. Ce genre d’initiative répond donc à l’exigence toujours plus forte de l’ensemble des acteurs, assurés compris, pour une amélioration constante de la maîtrise des coûts de la santé, mais aussi de l’optimisation de la qualité des soins.

Ce type de partenariat pourrait faire des émules ailleurs en Suisse, comme le confie le responsable adjoint du Département Prestations du groupe Ofac, Jean-Bernard Cichocki : « Nous avons l’ambition de continuer à développer des solutions pragmatiques pour améliorer le bien-être des patients qui se rendent en pharmacie. D’autant plus si elles permettent de garantir à nos sociétaires que ces factures seront réglées dans les délais ». L’appel est lancé à d’autres administrations cantonales qui souhaiteraient suivre cet exemple.

Renseignements : cichocki@ofac.ch