Vérification des médicaments sur ordonnance : Pharmatic est prêt !

Dès février 2019, les pharmacies utilisant des systèmes informatiques Pharmatic pourront contribuer à l’effort européen contre la falsification des médicaments vendus sur ordonnance. Leurs patients seront ainsi protégés des risques provoqués par les produits contrefaits ou imités. La transaction de vente des systèmes Tactil et Golden Gate sera en effet connectée avec la base de données européenne EMVO (European Medical Verification Organisation) dans laquelle l’unicité des médicaments sera contrôlée lors de chaque vente. La participation à cette action européenne de vérification n’engendrera aucun coût supplémentaire pour les clients de Pharmatic.

Jeudi 21 juin dernier, le groupe Ofac a assisté à la séance d’information du SMVO (Swiss Medical Verification Organisation) concernant la nouvelle loi européenne de protection contre les contrefaçons des médicaments (Règlement Délégués (UE) 2016/161) qui entrera en vigueur au niveau européen le 9 février 2019. La Suisse, qui a adopté les principes de cette loi dans le nouvel Art. 17a LPTh, a décidé, par la voix de la fondation Refdata et des associations professionnelles du domaine de la santé qu’elle représente, de participer à cette initiative sur une base volontaire, laissant le choix aux prestataires de soins d’y participer ou non.

Afin de procéder à la vérification des médicaments sur ordonnance, chaque état participant doit se doter d’une base de données nationale qui sera reliée à la base de données européenne (EMVO). C’est l’association SMVO qui se charge de la constitution du SMVS (Swiss Medication Verification System), la base de données nationale pour la Suisse et le Liechtenstein.

Sur chaque emballage de médicament soumis à ordonnance, l’industrie pharmaceutique suisse imprimera dorénavant un numéro de série unique sous la forme d’un code Datamatrix (2D). Ce numéro sera associé à des données de production individuelles (identification du produit GTIN, date de péremption et numéro de lot) déposées dans la base de données nationale. Les médicaments importés en provenance de l’UE et à destination du marché suisse seront également munis d’un numéro de série de ce type afin d’assurer leur compatibilité avec la base de données nationale.

Le groupe Ofac fera le nécessaire pour relier les systèmes de gestion Tactil et Golden Gate avec la base de données SMVS dès février 2019. Après avoir été scanné à l’aide de la douchette 2D, le produit sera alors automatiquement enregistré comme «vérifié et vendu» dans la base de données européenne. Le pharmacien pourra ainsi vérifier en tout temps qu’un produit n’a pas déjà été vendu ailleurs.

Pharmatic contactera tous ses clients à la fin de cette année pour leur demander s’ils désirent que cette nouvelle fonctionnalité soit activée sur leur système GoldenGate ou Tactil et, le cas échéant, pour vérifier s’ils disposent déjà d’une douchette 2D permettant la lecture de ces codes.

Informations complémentaires : www.smvo.ch

info@pharmatic.ch