La prise en charge des patients admis aux urgences de l’Hôpital de Morges est désormais plus sûre et plus efficace grâce aux pharmaciens!

Depuis ce mois de novembre, les médecins de l’Hôpital de Morges ont accès au Dossier Pharmaceutique des patients admis aux urgences. La fiabilité des informations sur les traitements médicamenteux des patients dont disposent ainsi les médecins améliore la sécurité des patients et facilite leur prise en charge.

Le Dossier Pharmaceutique développé par Ofac contient l’ensemble du traitement médicamenteux du patient, Rx et OTC, délivrés dans les 18 derniers mois, ainsi que les périodes et les durées de traitements lorsque la posologie établie par les médecins de ville est renseignée. Ces informations, précieuses pour traiter les patients de manière plus efficace à leur arrivée en milieu hospitalier, sont recueillies par les pharmaciens et intégrées dans une base de données sécurisée et accessible pour les médecins aux urgences moyennant une autorisation préalable et systématique du patient.

En cas d’arrivée d’un patient en état inconscient, le médecin urgentiste pourra tout de même accéder à ces informations, qui peuvent s’avérer vitales, pour préserver l’intérêt prépondérant du patient. Celui-ci recevra dans tous les cas une notification de cet accès par courrier quelques jours plus tard.

Le patient se souvient rarement avec exactitude de son traitement médicamenteux, en particulier dans une situation de stress comme lors de l’arrivée aux urgences. Or, une anamnèse médicamenteuse erronée, incomplète voire absente peut provoquer des complications dans le traitement médical de l’intéressé. Diverses études européennes et américaines ont montré un fort taux d’erreur lors des anamnèses médicamenteuses, systématiquement réalisées lors des admissions en milieux hospitaliers; il serait d’environ 50%. Parmi ces erreurs, entre 10 et 40% conduiraient à un dommage potentiel pour le patient. La mise en place du Dossier Pharmaceutique d’Ofac aux urgences de l’Hôpital de Morges s’est faite dans ce contexte afin d’augmenter la sécurité des patients et la fiabilité des informations recueillies.

Cette prestation offerte gratuitement au patient, fruit d’une collaboration entre Ofac et l’EHC (Ensemble Hospitalier de la côte), est une première vaudoise en milieu hospitalier. Elle a reçu le soutien de la Société Vaudoise de Pharmacie, et fait partie des projets eHealth entrepris au niveau cantonal afin d’améliorer la qualité des soins tout en maîtrisant ses coûts.

Le Dossier Pharmaceutique partagé par différents prestataires de soins est une des prestations qu’Ofac entend développer dans tout le pays pour valoriser ses sociétaires et mettre en évidence le savoir-faire du pharmacien. Elles correspondent de plus à la volonté de pharmaSuisse de profiler le pharmacien dans la politique eHealth nationale.

Déjà présente dans plusieurs projets eHealth cantonaux (Argovie, Bâle, Fribourg, Genève, Jura, St.-Gall, Tessin, Valais, Vaud), notamment avec le Dossier Pharmaceutique, HPC System ou l’ordonnance électronique MedRx, la coopérative Ofac est prête à multiplier ces collaborations partout où cela est possible. Pour cela, elle compte sur ses sociétaires pour relayer les projets en gestation dans les différents cantons afin de pouvoir initier des collaborations avec les autorités concernées, dans le souci de valoriser la profession et de défendre ses intérêts.

Les projets mettant directement en relation les prestataires de soins sont garants d’efficacité dans le respect mutuel de chacun. Ils sont de plus synonymes de coûts maîtrisés puisqu’ils ne font pas appel à des intervenants multiples, consultants variés ou entreprises souvent étrangères au monde de la santé.