Ofac signe un accord stratégique national avec La Poste

Signataires de l’accord-cadre «vivates» (de g. à dr.): Dr David Voltz, Directeur Prestations Ofac, Dr Denis Morel Head of Products and Projects eHealth La Poste, Renato Gunc Head of Business Area eHealth La Poste, Dr Mario Magada, Directeur général Ofac.

La coopérative Ofac et l’unité d’affaires eHealth de La Poste viennent de signer une convention de collaboration pour permettre une utilisation globale et la plus aisée possible du eHealth en pharmacie grâce à la complémentarité de leurs offres respectives.

Par cet accord stratégique national, Ofac devient l’interlocuteur privilégié de La Poste en matière de données pharmaceutiques dans le cadre des projets eHealth cantonaux pour lesquels «vivates», la plateforme de cybersanté du géant jaune, a été choisie comme solution informatique sécurisée d’échange d’information.

Pour leurs projets de dossiers santé électroniques, les cantons de Genève (MonDossierMedical.ch), de Vaud et du Tessin ainsi que les hôpitaux cantonaux d’Aarau et de Baden ont d’ores et déjà opté pour «vivates», et des discussions avancées avec La Poste sont en cours dans plusieurs autres cantons.

Ces nouvelles prestations seront disponibles pour toutes les pharmacies du pays, qu’elles soient ou non membres Ofac. Les sociétaires d’Ofac qui désirent adhérer à ce type de projet n’auront cependant pas à réinvestir dans des programmes ou des outils non intégrés à leurs processus de travail et pourront utiliser les solutions déjà développées et payées par leur coopérative.

Avec, d’un côté, les compétences de La Poste en matière d’envoi et de partage sécurisés d’informations confidentielles et, de l’autre, les applications métier issues du savoir-faire d’Ofac, des synergies importantes vont pouvoir être rapidement mises en place.

A propos de cet accord national, le directeur général d’Ofac, Dr Mario Magada déclare : «Ofac consolide ainsi son  positionnement de leader sur le marché des prestataires de service pour la pharmacie et de centrale de données concernant les médicaments dans le domaine du eHealth. Il permettra aux sociétaires qui le désirent d’adhérer dans les meilleures conditions aux réseaux d’échanges de données voulus par la Confédération».