Ofac crée un fonds de soutien COVID-19 pour ses sociétaires

Ofac, la coopérative professionnelle des pharmaciens suisses, annonce la constitution à titre préventif d’un fonds de soutien destiné à aider ses sociétaires face aux dommages financiers que pourraient entraîner d’éventuelles mesures prises par les autorités sanitaires dans le cadre de l’épidémie Coronavirus COVID-19.

La situation liée à l’épidémie évolue d’heure en heure. Certains pays ont imposé des mises en quarantaine, parfois même des fermetures de frontières. En Suisse, on ne peut pas exclure que la Confédération ou les cantons soient amenés à prendre des mesures restrictives pour protéger la population, pouvant aller jusqu’à des mises en quarantaine.

Les pharmacies, particulièrement exposées, pourraient être concernées par ces mesures, par exemple dans le cas de la découverte du virus chez un client/patient ayant fréquenté l’officine. Suite à l’enquête épidémiologique effectuée par le canton, le personnel pourrait alors être mis en quarantaine, et la pharmacie contrainte à fermer ses portes pendant 15 jours.

Cette situation pourrait entraîner pour les pharmacies un manque à gagner important, voire des problèmes de trésorerie. C’est pour pallier ce type de situation que la Direction générale d’Ofac et son Conseil d’administration ont décidé de constituer un fonds de soutien COVID-19, doté d’un montant de 2 millions de francs.

Les aides seront accordées pour couvrir le manque à gagner des pharmacies ayant dû fermer leur établissement suite à une mise en quarantaine expressément ordonnée par les autorités.

Ces aides viendront ainsi compléter les éventuelles indemnités versées par les assureurs ou par l’Etat.

A l’écoute de ses sociétaires et des inquiétudes dont ils nous ont fait part, Ofac fait valoir son rôle de coopérative en prenant l’initiative de ce fonds de soutien COVID-19 destiné à aider ses sociétaires dans cette période de crise.