forumofac.15 : Plaidoyer pour plus de collaboration entre assureurs et pharmaciens

Le forumofac.15, qui s’est tenu le 25 septembre dernier sur le site de l’EPFL de Lausanne, a réuni plus de 400 pharmaciens et autres professionnels de la santé. Le thème du jour « Assureurs – pharmaciens : pistes de collaboration dans l’intérêt du patient » a permis d’entendre des spécialistes de différents horizons qui apportent à leur manière une pierre à l’édifice d’un système de santé plus collaboratif et moins coûteux.

Le Directeur général d’Ofac, le Dr Mario Magada, a ouvert les feux en rappelant à l’auditoire l’importance d’une collaboration fructueuse avec les assurances, le partenaire naturel du pharmacien. Il a ainsi annoncé en exclusivité la signature de partenariats novateurs avec Supra (Groupe Mutuel) et le groupe CSS Assurance, qui pourraient s’étendre à d’autres assurances à l’avenir et qui permettront de renforcer le rôle du pharmacien (cf. Des partenariats prometteurs avec les assurances).

Le tour est ensuite venu au Prof. Olivier Bugnon, grand spécialiste de la pharmacie communautaire, de monter à la tribune. Il a mis en avant l’apport économique du pharmacien dans les thérapies chroniques. Il a pris l’exemple des programmes SISCare, élaborés par la société SISPha (qui a récemment signé un partenariat avec Ofac), qui proposent un accompagnement de patients chroniques ambulatoires. Ces programmes interdisciplinaires prouvent, selon le Prof. Bugnon, que le pharmacien d’officine possède les atouts suffisants pour occuper une position de chef d’orchestre dans le secteur de la santé, en osant l’innovation, l’interprofessionalité et les relations individualisées avec les patients.

Les assurances ont naturellement eu voix au chapitre pour exposer leurs points de vue. Le porte-parole du Groupe Mutuel, Yves Seydoux, s’est présenté devant l’auditoire en chantre de la réduction des coûts. Il a ainsi détaillé les initiatives développées dans son entreprise pour réduire les coûts de traitement d’un sinistre, notamment par des outils de contrôles des factures qui ont déjà démontré leur efficacité. Il a relevé, au passage, la bonne qualité des factures transmises par les pharmaciens.

Le représentant de santésuisse, Felix Roth, s’est permis de prendre plus de recul en abordant l’épineux problème de la qualité des soins. Selon lui, la concurrence dans le système de santé représente la clé du succès, car elle amène à la fois la qualité des soins et la réduction des coûts. Cette concurrence repose toutefois sur deux conditions essentielles : disposer de données transparentes et comparables sur les résultats des traitements des fournisseurs de soins – qui fait défaut aujourd’hui – et prévoir des mécanismes de sanction efficaces contre les fournisseurs de prestations qui ne participent pas aux mesures d’amélioration prévues.

Le président de pharmaSuisse, Fabian Vaucher, a sans surprise répondu à santésuisse en expliquant, chiffres à l’appui, les points de convergence entre pharmaciens et assureurs maladie. Il a ainsi insisté sur l’importance du rôle de triage qu’occupe le pharmacien dans la chaîne de soins, qui profite aux assurances et permet de limiter les coûts de la santé, comme en témoignent notamment certains nouveaux modèles d’assurance.

Pour conclure les conférences, le Conseiller d’Etat et Président du gouvernement vaudois Pierre-Yves Maillard a présenté les différents projets en cours dans son canton. Il a profité de l’occasion pour évoquer le partenariat en développement avec Ofac qui prévoit de simplifier le remboursement des médicaments des assurés subsidiés affiliés à une caisse tiers garant.

Après les conférences, une table ronde réunissant la plupart des conférenciers du jour, à laquelle s’est joint le Conseiller national et Président de la Commission de la santé publique Guy Parmelin (UDC), a permis de débattre des idées développées au cours de la journée.

Le forum s’est terminé par une conférence exceptionnelle de la femme de loi tessinoise Carla Del Ponte, ancienne Procureure générale du Tribunal Pénal International (TPI) à l’ONU.

Alors que beaucoup d’auditeurs pouvaient s’attendre à un récit glaçant sur la traque aux criminels de guerre, ils ont pu assister à une véritable leçon de courage et d’opiniâtreté, entre humour et émotion. Le soir, la traditionnelle Soirée des Sociétaires s’est déroulée au Musée olympique de Lausanne, où les invités ont pu partager un repas.

L’année prochaine, le forumofac prendra pour la première fois ses quartiers au Tessin, pour un onzième grand rendez-vous des pharmaciens suisses.

Toutes les photos de la journée sont disponibles à l’adresse http://www.forum.ofac.ch/home.html